Al Yasmina – Jasminum – ⵜⴰⵣⵏⵣⴰⵡⵜ – Contributions à l’étude de la flore du Maghreb & du Sahara
N°1 - Automne 2020
Al Yasmina n°1 (2020) La botanique du Maghreb et du Sahara sur le web - 1/2
Dossier :
La botanique du Maghreb et du Sahara sur le web
Al Yasmina n°1 (2020) La botanique du Maghreb et du Sahara sur le web - 2/2

Voici un inventaire des sites Internet incontournables
pour les botanistes du Maghreb et du Sahara.

Vous connaissez un site que nous n’avons pas cité ?
Faites le nous savoir: redaction@alyasmina.org !
 


abiessitta.ca

AbiesSitta est le site personnel de Amar Madoui, un écologiste de Sétif. Ce site vous permet de découvrir la flore, la faune et les paysages qui caractérisent cette belle région de Sétif qui est reconnue fait partie d'un point chaud régional de biodiversité (Hotspots) ainsi qu'une zone importante pour les plantes (ZIP).
Abies fait référence au Sapin de Numidie, arbre endémique de Babor et Sitta à la Sitelle Kabyle, l'oiseau endémique de la Kabylie et qui fut découverte pour la première fois également à Babor. Ces deux endémiques sont classés en danger critique et menacés de disparition par l'UICN.


africanplantdatabase.ch

un outil indispensable au quotidien à tout botaniste intéressé par la flore de l’Afrique du Nord.
L'African Plant Database (APD) reprend les cinq volumes de l’«Index synonymique et bibliographique de la flore d’Afrique du Nord», Dobignard A. & Chatelain C. (2010-2013).
Cet index regroupe les noms anciens et actuels des plantes d’Afrique du Nord.
Si on entre un nom ancien, l’index indique le nom actuel.
Si on entre un nom actuel, l’index indique tous les noms anciens que cette plante a pu porter. De plus l’index donne pour chaque plante les informations suivantes:

  • la famille à laquelle appartient la plante
  • le basionyme, c’est à dire le premier nom qui lui a été donné
  • le protologue, c’est à dire la description qui en a été faite la première fois qu’elle a été nommée
  • les synonymes, c’est à dire les noms que cette plante a pu porter dans les anciennes flores
  • la bibliographie, c’est à dire la liste des flores dans lesquelles cette plante est citée; si cette flore est disponible sur internet, une petite icône permet de faire le lien
  • une carte de répartition des lieux où un échantillon de cette plante a été récolté et mis en herbier par les partenaires de l’African Plant Database


atlasbota.com

«Les belles fleurs de l’Atlas marocain» est un site destiné d’abord aux randonneurs du Haut-Atlas, spécialement celui de Marrakech.
Ce site est réalisé par Marie Coste El Omari qui a aussi publié deux livres «A la découverte de la flore de l’Oukaïmeden, Haut-Atlas de Marrakech» et «Randonnées botaniques dans le Haut-Atlas de Marrakech».
Il est régulièrement enrichi par les magnifiques photos que Marie Coste El Omari rapporte de ses randonnées dans le Haut-Atlas.


atlas-sahara.org

est un site consacré aux milieux et à la flore du Tafilalt.
Il est réalisé depuis 2015 par Zahora Attioui et Claude Lemmel et enrichi année après année dès que quelque pluie a fait fleurir de nouvelles espèces dans le Sahara. Il décrit pour le moment 300 espèces strictement sahariennes et devrait s’enrichir bientôt avec les plantes des oasis.


www.biodiversitylibrary.org

est une bibliothèque digitale mondiale qui regroupe la quasi-totalité des livres publiés sur la flore et sur la faune depuis les débuts de l’imprimerie jusqu’en 1945.
C’est dans cette bibliothèque que nous avons trouvé tous les textes de Battandier et Trabut qui font l’objet d’un article dans ce numéro de Al Yasmina.


www.persee.fr/collection/ecmed
ecologia-mediterranea.univ-avignon.fr

persee.fr est un portail de revues scientifiques francophones. Ce portail assure maintenant la diffusion de «Ecologia mediterranea», la revue créée par Pierre Quézel en 1975. Tous les articles sont disponibles librement depuis le n°1 jusqu’à aujourd’hui.


efloramaghreb.org/

est un site collaboratif destiné à mettre à jour la «Nouvelle flore de l’Algérie et des régions désertiques méridionales» de Quézel & Santa (1963) et à l’étendre au Maroc et à la Tunisie pour mettre à disposition une flore actualisée du Maghreb.
Ce projet est animé par les Conservatoire et Jardin Botaniques de Genève, l’ENSA d’Alger, l’Université de Tlemcen et l’Institut Botanic de Barcelone.
Outre la version accessible librement concernant la flore, une autre partie du site permet de gérer les collections d’herbier (étiquettes, récoltes, observations personnelles et de la littérature, cartographie etc.), celle-ci est accessible uniquement avec un mot de passe pour ceux qui sont intéressés à participer. Une version simplifiée téléchargeable pour smartphone hors connexion est en cours de réalisation.


floramaroccana.fr

est le site personnel de Alain Dobignard qui a entrepris, famille après famille, en commençant par la lettre «A» de partager avec nous sa très longue expérience de la Flore marocaine.
Ce travail sans précédent depuis la «Flore de l’Afrique du Nord» de René Maire, permet de disposer pour chaque espèce traitée d’une taxonomie mise à jour, d’une description scientifique, d’une carte de répartition pour le Maroc et d’une riche illustration (planche d’herbier, dessin ou photo).
Ce travail est d’autant plus important qu’il traite de certaines grandes familles que René Maire n’avait pas traitées; ainsi les Apiaceae sont entièrement décrites, avec 62 genres et 186 espèces pour le Maroc.
Alain Dobignard est en train de traiter l’immense famille des Asteraceae avec près de 700 espèces pour le Maroc. Les Anthemideaea et les Cichorioidaea sont d’ores et déjà finalisées.


gbif.org

est le site internet de la Global Biodiversity Information Facility, une organisation internationale basée au Danemark qui s’est donnée pour mission de collecter les données naturalistes des musées d’histoire naturelle ou des institutions de recherche du monde entier.
Pour chaque espèce de plante, GBIF permet de visualiser sur une carte les lieux de collectes des planches d’herbier puis pour une partie d’entre elles de visualiser la planche et d’en récupérer le scan à haute-définition.
Ce site met à disposition une masse considérable d’informations, mais il est à utiliser avec discernement et esprit critique car rien ne prouve que les déterminations parfois très anciennes des planches d’herbier sont exactes ou conformes à l’état actuel de la taxonomie.


gdebelair.com

est le site internet de l’herbier de Gérard de Belair. Il rassemble les scans des exsiccatas collectés en plus de 30 années de travail de terrain par Gérard de Belair, principalement dans l’Est de l’Algérie.
Cet herbier est aujourd’hui déposé à l’École Nationale Supérieure d’Agronomie d’Alger.


herbmedit.org

est le site internet de la Fondation Internationale pro Herbio mediterraneo, installée à Palerme, en Italie. Le site met en ligne gratuitement le contenu des revues Bocconea et Flora mediterranea avec de nombreux articles sur l’Afrique du Nord.


israbat.ac.ma

est le site internet de l’Institut Scientifique de l’Université Mohamed V de Rabat.
Sur ce site il est possible de télécharger librement tous les articles du Bulletin de l’Institut Scientifique (Série multidisplinaire) depuis le n°1 (1976) jursqu’au n°22 (1999-2000), puis du Bulletin de l’Institut Scientifique, Section Sciences de la Vie depuis le n°23 (2001) jusqu’à aujourd'hui.


ville-ge.ch/cjb/
publications.php

le site internet des Conservatoire et Jardin Botaniques de Genève permet d’accéder librement à tous les numéros de ses deux revues Candollea et Boissiera depuis 2000.
Il permet aussi de télécharger gratuitement la nouvelle Flore du Tchad (cf notes de lecture dans ce numéro).


bibdigital.rjb.csic.es/

est la bibliothèque digitale du Jardin botanique royal de Madrid. Ce site est accessible en espagnol ou en anglais.
C’est la bibliothèque digitale la plus riche sur l’Ouest Méditerranéen et la Péninsule Ibérique, bien sûr, mais aussi sur le Maghreb.
On y trouve notamment la collection du Bulletin de la Société d’Histoire Naturelle de l’Afrique du Nord depuis le tome 1 (1909) jusqu’au tome 40 (1949), ainsi que la collection du Bulletin de la Société des Sciences Naturelles du Maroc du tome 1 (1921) jusqu’aux tomes 25-26-27 ( 1945-1946-1947).


lesherbonautes.mnhn.fr

Ce site vous propose de participer à la création d’une base de données scientifique à partir des millions de photos des plantes de l’herbier de Paris. A vous d’explorer ces plantes et leurs étiquettes pour déterminer quand et où elles ont été récoltées. Les données que vous trouverez sont des éléments précieux pour mieux connaitre la biodiversité et mesurer et prévoir son érosion.
Pour l’Afrique du nord, 4 missions ont déjà été organisées ce qui a permis d’enrichir la cartographie de la distribution des plantes avec plus de 28000 échantillons. Ces informations sont intégrées dans efloramaghreb.org, avec un lien vers les échantillons scannés. Ces missions ont concerné les Silènes, les Geraniaceae, l’herbier marocain de Joël Mathez et les Asteraceae (liguliflores).


naturevivante.org

est le site du projet algérien ALG/00/G35 «Conservation de la biodiversité et gestion durable des ressources naturelles en zone aride et semi aride».
Ce site comporte des pages sur la faune et la flore des zones arides de l’Algérie ainsi que des liens vers les publications du projet dont le «Guide des habitats aride et saharien, typologie phytosociologique de la végétation de l’Algérie» de M. Kaabeche.


ophrys-orchis.populus.org

est un site personnel créé par Khellaf Rebbas et consacré aux Orchidées d’Algérie.


recolnat.org

est un site internet francophone qui met à disposition des collections naturalistes numérisées en lien avec Global Biodiversity Information Facility (GBIF).
Pour les botanistes du Maghreb le principal intérêt de Recolnat est de pouvoir accéder à l’immense herbier sur la flore de l’Afrique du Nord que René Maire avait rassemblé à Alger et qui est aujourd’hui déposé à Montpellier.


sci-hub.se

En Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord les enseignants, les chercheurs et les étudiants des universités et des instituts scientifiques peuvent accéder aux revues scientifiques payantes via des contrats passés entre les bibliothèques universitaires et les éditeurs.
Ce système n’existe pas dans la plupart des pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du Sud et d’Europe de l’Est.
Avec sci-hub les utilisateurs européens et américains partagent les articles qu’ils lisent avec leurs collègues du reste du monde.
Il suffit d’indiquer dans sci-hub la référence ou le DOI d’un article, et s’il a déjà été partagé, on peut en récupérer une copie.
Utiliser sci-hub dans un pays développé serait illégal au regard des lois de ces pays sur la propriété intellectuelle. Dans les pays émergents cet arsenal juridique n’existe pas et - nécessité faisant loi - sci-hub est utilisé par des millions d’universitaires et d’étudiants de par le monde.


tela-botanica.org

est le site du Réseau Tela-Botanica des botanistes francophones qui regroupe aussi bien des professionnels que des amateurs.
Le site est très riche et recèle de nombreux contenus scientifiques, pédagogiques et même ludiques.
Pour le Maghreb, il faut d’abord signaler le projet «Flore d’Afrique du Nord» dont le forum regroupe 170 membres avec une activité soutenue centrée sur les demandes d’aide à l’identification et la recherche de documentation.
Le site de Tela-Botanica a aussi été le média choisi par les botanistes de l’Institut scientifique de Rabat pour diffuser les dix fascicules du «Livre rouge de la flore vasculaire du Maroc».


teline.fr

Teline.fr est un site de photographies botaniques animée par Jean-Paul Peltier, un botaniste qui a longtemps travaillé sur la flore du Sud-Ouest marocain, avec les contributions de 48 autres botanistes ou photographes.
Ce site est aujourd’hui le plus important du Maghreb par le nombre d’espèces traitées (1600) dont beaucoup d’endémiques à forte valeur patrimoniale.
Au départ le site était orienté vers la flore du Souss et de l’Anti-Atlas, puis il s’est progressivement élargi d’abord au Sahara et au Haut-Atlas, puis à tout le Maroc.